Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/02/2013

Le mélange des genres de Jacques Gamblin que l'on aurait aimé aimer...

critique jacques gamblin tout est normal mon coeur scintille thé

La personnalité de l'acteur est attachante. Sa sensibilité touchante. Sa proposition audacieuse. Sa mise en danger  courageuse.  Jacques Gamblin a pensé un spectacle autour de la rupture amoureuse, du  travail de deuil d'une histoire achevée, et de la solitude post séparation. Posant des mots sur les maux, il a également souhaité leur adjoindre des images, faisant appel pour cela à la danse contemporaine. Pour différentes raisons, le spectacle en lui-même, et non l'association de ces deux arts, ne fonctionne pas tout à fait.

D'abord parce que les textes, dont chacun reconnaîtra la qualité et l'agréable sophistication, oscillent en permanence entre une poésie, un onirisme inspirés, et un humour plus réaliste, pour ne pas dire terre à terre, qui casse véritablement l'ambiance et empêche le spectateur de s'immerger dans ce climat propice au rêve et à la danse... Ensuite,  parce que les passages dansés, justement, sensés prolonger ses paroles, ne prolongent pas grand-chose...

Loin de nous l'idée de critiquer les talents de danseur de Jacques Gamblin qui s'en sort avec les honneurs, ni ceux des deux artistes présents à ses côtés sur le plateau. Mais si les gestes interviennent lorsque les mots ne suffisent plus, il est indispensable de leur inculquer du sens. Ou au moins du sentiment. Et ils en manquent terriblement ici, faute d'une recherche chorégraphique un peu poussé. Rien, hormis un solo d'une belle densité de Bastien Lefèvre dans une sorte de tentative désespérée de sauvetage d'un amour perdu, qui ne nous prenne aux tripes ou ne nous fasse vibrer. 

Dommage.

Vraiment.

"Tout est normal, mon coeur scintille". Repris au Rond-Point pour cause de succès l'an passé jusqu'au 3 mars.


Commentaires

Je m'attendais à passer un bon moment, l'acteur me plait tant mais là on est au bord de l'émerveillement ! De l'étonnement au plaisir en passant par des sensations et des rires... C'est à un festin de poésies dansées, chuchotées comme au creux de l'oreille, d'éclats de lumières douces ou de fraicheurs vivifiantes que Jacques Gamblin nous convie avec ce spectacle. Il aime la vie cet homme-là et il le joue bien.

Écrit par : Spectatif | 17/02/2013

Les commentaires sont fermés.