Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/12/2012

Une délicieuse douceur italienne pour les fêtes...

critique lo speziale artistic athévains

Les Athévains nous proposent un réjouissant petit opéra bouffe composé par Haydn à partir d'un livret du grand Carlo Goldoni. Subtilement mis en scène par Anne-Marie Lazarini, "Lo Speziale" créé en janvier dernier, repris pour presque deux mois, se révèle un plaisir pour les yeux et les oreilles.

Dès votre entrée dans la salle, d'immenses toiles peintes auxquelles se mêlent quelques éléments "en dur" signés François Cabanat happeront votre regard, représentant une Venise aussi ravissante que théâtrale, écrin idéal pour donner vie à cette oeuvre grâce à six musiciens et quatre chanteurs lyriques. 

critique lo speziale artistic athévains

C'est autour de la jeune Grilletta, pupille de Sempronio (lo speziale, l'apothicaire en italien),  que se concentre l'intrigue. Convoitée par tous les hommes du quartier dans lequel elle demeure, celle-ci devra jouer d'adresse pour échapper à un mariage avec son tuteur, repousser les avances d'un certain Volpino et épouser celui qu'elle aime, à savoir Mengone. Ces deux derniers ne seront pas en reste pour tenter d'arracher la belle des griffes de Sempronio. Ruses, mensonges, déguisements, turqueries... La comédie italienne dans toute sa splendeur !

Pour incarner les quatre rôles de cette amusante farce, Anne-Marie Lazarini a su trouver des interprètes d'opéra aux talents de comédien plutôt au dessus de la moyenne du secteur (on ne saurait expliquer pourquoi, encore aujourd'hui, il est si difficile de mettre la main sur des artistes lyriques sachant jouer correctement la comédie...). Karine Godefroy, soprano, est une Grilletta des plus expressives, vive et souriante. Autour d'elle, Jean-François Chimia, ténor, compose un Sempronio fort juste, bien qu'un peu timide, à l'image de ses deux autres partenaires masculins. Le Baryton Laurent Herbaut, alias Volpino, n'a en effet pas encore pris totalement conscience de son potentiel comique (les représentations passant, son efficacité devrait croître); Xavier Mauconduit enfin, qui prête ses traits au jeune amoureux Mengone, dont l'intention de jeu va dans le bon sens, devra également lâcher la bride des sentiments qu'il exprime.

critique lo speziale artistic athévains

Des scènes de comédie habilement réglées, de jolies voix, une partition gracieuse, un orchestre appliqué (sur lequel votre serviteur ne s'étendra pas davantage n'étant pas spécialiste), font de ce spectacle un moment charmant doublé d'une excellente introduction à l'opéra pour qui voudrait s'y initier en douceur.

Allez-y.

Réservez vos places en cliquant ci-contre :   logo125_27_fnac_bl.gif 

Du 18 décembre au 12 février, aux Artistic Athévains.

Photos : Marion Duhamel

14:07 Publié dans Critiques | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : critique lo speziale artistic athévains | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | |

Les commentaires sont fermés.