Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/05/2012

"Mises en Capsules" 2012, c'est parti !

Capture d’écran 2012-05-29 à 07.32.26.png

Le Ciné 13 Théâtre lançait hier la sixième édition de son sympathique festival consacré aux formes courtes théâtrales, aussi diverses que variées. Jusqu'au 16 juin, 16 créations de moins de 30 minutes, de la danse au one man show, seront ainsi proposées au public, à raison de 5 par soirée.

Esprits curieux n'hésitez pas, le programme est alléchant. Vous découvrirez entre autres des écrits de Fabrice Melquiot, Jean-Luc Lagarce, Philippe Avron, Philippe Minyana ou Benjamin Bellecour (co-directeur de l'endroit), applaudirez Henri Courseaux, Jean-Paul Bordes et Camille Chamoux, pour ne citer qu'eux, dans des mises en scène de François Rollin, Elodie Navarre ou Igor Mendjinsky de la Compagnie des Sans Cou dont nous avons souvent loué, ici, le talent et les qualités (Hamlet, Masques et Nez...). Mais là encore, on en oublie.

Un texte de Nicolas Roux, auteur-journaliste à la plume connue des lecteurs de "Rappels", le magazine des Théâtres Privés, ouvrit les festivités en ce 28 mai. Quelques mots à son sujet. "N'ayez pas peur, je vais m'occuper de vous" met en scène un homme ayant caché, en temps de guerre, des pourchassés et qui narre ces évènements. Très vite, à mesure qu'il se confie, le spectateur découvre une personnalité inquiétante qui sous une certaine bonhommie dissimule en réalité un terrifiant psychopathe. Aussi destabilisant que glaçant, ce monologue à l'efficacité indéniable perd malheureusement de sa force à cause de l'interprétation de  Salvatore  Ingoglia. Plutôt juste dans son jeu, l'acteur manque de complexité dans la composition du personnage. Dommage.

Après une courte pause, la soirée se poursuivit dans un tout autre registre avec Henri Courseaux et Jean-Michel Tivoli qui s'en donnèrent à coeur joie dans "La salle d'attente", de Serge Joncour. Un moment d'absurde réjouissant au possible durant lequel chacun établit le diagnostique médical de l'autre en attendant un médecin qui tarde à les recevoir. Deux brillants comédiens pour un texte rapidement écrit mais néanmoins amusant...

Nous n'égrainerons pas ici les 16 productions du festival. Vous l'avez compris, il y en a pour tous les goûts. Un zapping des genres qui se consomme avec gourmandise et sans modération.  Comme on lit des nouvelles ou visionne des courts métrages.

Allez-y !

Un billet, valable pour 5 spectacles, vous coûtera 20 euros.

Toutes les infos sur le site du festival :

www.misesencapsules.com

Les commentaires sont fermés.