Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/07/2012

Le succès continue pour "Une semaine... pas plus !"

Capture d’écran 2012-07-24 à 15.06.55.png

La période estivale se prête volontiers à la légèreté  dans les salles parisiennes. Si certains vieux routiers du boulevard luttent pour conserver, à l’aide de recettes éculées, l’attention des nostalgiques de Michel Roux et Jean Lefèvre, de moins en moins nombreux, la nouvelle génération tente pour sa part de renouveler le genre de la comédie futile avec plus ou moins de talent, d’audace et d'inspiration. Il y a un an, s’y essayant à nouveau , Clément Michel, auteur du cartonnant « Carton », s’offrait encore un  joli succès avec "Une semaine... Pas plus !", au point de se voir prolongé toute la saison et  d’enthousiasmer les spectateurs cet été encore.

La pièce n’est pas grande mais, loin d’être honteuse, habilement construite, possède une petite efficacité sublimée par un acteur dont on vante souvent ici les qualités, à savoir Sébastien Castro. Son jeu délicieusement décalé associé à un irrésistible air de Droopy  désabusé, sa technique impeccable, son tempo bien à lui, et la jouissance communicative qu’il éprouve  à faire rire les foules se révèlent imparables et ont déjà sauvé bien des textes et spectacles quelquefois approximatifs. Nous aurons grand plaisir à le retrouver à la rentrée au Petit théâtre de Paris aux côtés de Lysiane Meis, Roger Dumas et Claudia Dimier dans "L'étudiante et monsieur Henri", une pièce probablement plus élaborée.

A la Gaité Montparnasse, il incarne donc Martin qui s’est vu demander, imposer par son meilleur ami Paul (Clément Michel) de venir habiter chez lui le temps de provoquer l’éclatement du couple que celui-ci forme avec Sophie (Maud Le Guénédal), ne pouvant plus la supporter. Pour ce faire, Paul a prétexté auprès de son indésirable moitié la mort de la mère de Martin. Un premier mensonge qui va en entraîner bien d'autres... 

Passées une situation de départ difficilement crédible et une exposition un peu expédiée,  on se laisse prendre au jeu de ce divertissement sympathique, orchestré par Arthur Jugnot et David Roussel, qui remplit plutôt bien sa mission. Le rire est régulièrement au rendez-vous même si Clément Michel aurait pu soigner davantage ses dialogues.

Alors pourquoi pas. 


Commentaires

je suis allé le voir. Il est vraiment génial. Arthur Jugnot a fait du bon boulot. Je le conseille à tous le monde. Les comédiens sont vraiment exceptionnels.

Écrit par : reprogrammation moteur | 25/07/2012

Les commentaires sont fermés.