Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/01/2014

La superbe Antigone de Marc Paquien...

critique antigone théâtre du vieux-colombier comédie française

Simple, épurée, et évidente, la mise en scène de l'oeuvre de Jean Anouilh par Marc Paquien met en lumière un texte de toute beauté et donne à voir une distribution remarquable. Il conviendra donc de se rendre sans hésiter salle Richelieu, où le spectacle est repris jusqu'au 2 mars.

"Antigone", rappelons-le, nous conte la tragédie de cette jeune femme refusant la loi et combattant le pouvoir en place incarné par son oncle Créon, roi de Thèbes. A l'issue d'une guerre qui vit s'entretuer ses deux frères, Etéocle et Polynice, le roi n'organisa de funérailles que pour le premier, interdisant que l'on ensevelisse le second. Cet interdit que bravera Antigone la fera condamner à mort.

Ecrite en 1942 sous l'occupation, inspirée de l"Antigone" de Sophocle, représentée en 1944, la pièce d'Anouilh réveillait  les consciences et appelait à la résistance. Soixante dix ans plus tard, celle-ci nous interroge toujours sur le monde que nous désirons, nos libertés, nos politiques. L'écriture est magnifique, moderne, d'une puissance extraordinaire, d'une poésie rare, et pleine d'humanité. On ne peut qu'être saisi à la lecture ou à l'écoute de la prose du dramaturge.

Sur le plateau du Français, Françoise Gillard est une Antigone boulerversante. Fragile oisillon débordant d'énergie, à la force de caractère impressionnante, elle parvient à délivrer toutes les couleurs de son personnage. Sa colère qu'elle ne peut contenir, sa détermination sans faille, son courage qu'elle affiche sans trembler... Les sentiments jaillissent de la comédienne avec une infinie justesse. Bruno Raffaelli se révèle quant à lui magistral dans son  interprétation effrayante et glaçante du politique Créon. Marion Malenfant est une Ismène effervescente et touchante, Clotilde de Bayser un Choeur fort séduisant... Mais chacun est à sa place dans le subtil travail qui nous est ici proposé ; Nâzim Boudjenah en Hémon, Stéphane Varupenne en Garde, Véronique Vella en Nourrice, et Benjamin Jungers en messager.

A voir absolument !

Reservez vos places en cliquant ci-contre :  commander_100x30_02.gif

Commentaires

Une belle intensité de jeu, une mise en scène impeccable et une scénographie efficace font de ce spectacle un bon moment de théâtre. Sans toutefois atteindre les sommets auxquels nous a habitué le Français. Cette Antigone ne sera pas rangée sur l'étagère des souvenirs inoubliables...

Écrit par : Spectatif | 20/10/2012

Les commentaires sont fermés.