Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/09/2012

Une friandise signée Labiche...

critique embrassons-nous folleville pépinière romane bohringer pierre pradinas

Idée exquise que de reprendre "Embrassons-nous Folleville", comédie parlée et chantée en un acte d'Eugène Labiche  mise en scène avec alacrité et fantaisie par Pierre Pradinas qui pousse ici ses acteurs jusque dans un burlesque  délectable. 

Celui qui précéda de quelques décénies le roi Feydeau dans l'art du vaudeville et de la caricature de ses contemporains nous conte l'histoire du marquis de Manicamp qui promit sa fille Berthe au chevalier de Folleville parce qu'il sauva un jour son honneur. Si le garçon timide et bien élevé, déjà engagé auprès d'une cousine, a toutes les peines du monde  à refuser ce "cadeau", ladite Berthe n'envisage pas du tout d'épouser quelqu'un d'autre que le vicomte de Chatenay dont elle vient de s'amouracher. Pourtant Manicamp n'entend pas revenir sur sa promesse et tout ce petit monde, doté d'un tempérament sanguin (Folleville mis à part),  va faire claquer les portes et trembler les murs pour arriver à ses fins. Voici pour l'argument.

critique embrassons-nous folleville pépinière romane bohringer pierre pradinas

Et le fait est qu'il va y avoir de la casse sur le modeste plateau de la Pépinière Théâtre... Les vases se brisent, la nourriture vole, le mobilier succombe aux accès d'humeur et autres coups d'épée, pour finalement laisser l'antre de Manicamp dans un état de délabrement avancé. Le tout en musique ! Car Pierre Pradinas a conservé les quelques chansons de l'ouvrage et chargé Dom Farkas et Thierry Payen d'inventer de rejouissantes mélodies,  malicieuses et décalées à souhait, sur lesquelles les comédiens ont plutôt joliment posé leurs voix. Leur interprétation en playback, ultra surjouée, ajoute par ailleurs à la drôlerie des situations.

La distribution est épatante. Les cinq acteurs à l'unisson. Vêtus de costumes approximativement d'époque, ils composent avec talent des personnages pas bien fûtés et entêtés, nous régalent de leur belle énergie et des répliques impayables du dramaturge. En jeune fille à marier de caractère, Romane Bohringer fait montre d'une poigne formidable, d'une technique irréprochable, et nous apporte la preuve, une fois encore, qu'elle excelle dans tous les registres. Autour d'elle, Matthieu Rozé est un Folleville  irrésistible dans sa lutte parsemée d'embûches pour annuler ce mariage , Thierry Gimenez un père borné à l'autorité jouissive, Gabot Rassov un prétendant à l'arrogance qui l'est tout autant. Xavier Aubert, enfin, se révèle parfait dans une succession de petits rôles tous impeccablement dessinés.

Un spectacle léger, allègre, aussi bref (une petite heure) qu'enthousiasmant qui saura sans nul doute vous redonner le sourire si par mégarde vous l'aviez égaré.

Allez-y !

critique embrassons-nous folleville pépinière romane bohringer pierre pradinas

Photos : Marion Stalens

Commentaires

Drôle mais un rien décevant. Le traitement burlesque de la mise en scène se révèle bienvenu chez Labiche jusqu'à la première chanson qui casse le rythme et provoque un effet comique. Mais la répétition du même genre de chansons lentes aux lignes mélodiques tristes et évanescentes compose un contrepoids lourd aux répliques qui fusent. Ce qui conduit les comédiens à en faire des tonnes et c'est gâché. Du burlesque qui fait franchement rire nous passons au presque ridicule qui surprend ici. C'est pourtant superbement joué et mis en place... mais non !...

Écrit par : Spectatif | 31/10/2012

votre commentaire refleté ce que j'ai ressenti pendant et après cette représentation ,une déception et une frustration .les acteurs sont bons et ont un fort potentiel ,mais le choix de la mise en scène en optant pour des passages play back est a mon sens un échec a nos dépens .je n'ai pas aimé ,le public dans la salle lui a apprécié

Écrit par : guimeud | 05/12/2012

c'est pas presque ridicule, mais totalement ridicule (et un ami comédien également invité le même soir , était de mon avis ) :
je pensais être dans une cantine d'école !! ;
heureusement , je l'ai vu gratuitement via LE site internet de réductions , sinon ... je serais reparti "frustré" par cette "chose" ;
et effectivement , y'a que Matthieu Rozé (Folleville) que j'ai trouvé efficace et agréable dans son jeu sympatique sans avoir à casser ou se battre avec de la nourriture

Écrit par : Bernd | 16/11/2012

Les commentaires sont fermés.