Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/10/2012

Le Cirque d'Hiver ouvre (somptueusement !) la saison des spectacles de fêtes pour toute la famille...

Eclat cirque d'hiver.jpg

A l'approche des vacances de la Toussaint, les salles parisiennes remettent à l'affiche leur programmation destinée au jeune public, tandis que les chapiteaux fleurissent pelouse de Reuilly ou du côté du bois de Boulogne. Cette année encore, les Bouglione nous offrent au sein de leur magnifique établissement un spectacle de cirque traditionnel de belle qualité, sublimé par une mise en piste soignée et plutôt élégante (dans le genre collants pailletés moulants), se renouvelant dans la continuité, toujours aussi fluide précise et rigoureuse, aux éclairages époustouflants (de plus en plus sophistiqués), rythmé par un orchestre live et ponctué par la troupe de danseuses maison. Les amateurs du genre devraient être comblés. Leur progéniture également.

Que verrez-vous donc en assistant à  "Eclat", quatorzième spectacle de la nouvelle génération Bouglione ? 

Des animaux bien-sûr. Un superbe groupe de tigres, d'abord, dans une série d'exercices simples, respectant leur nature (autant que faire se peu). Un beau duo de chevaux ensuite (un très grand accompagné de sa copie miniature), et surtout une irrésistible meute de teckels  s'en donnant à coeur joie sur la piste. Des plus cocasses !

Des artistes à deux pattes également. Un jeune russe dans une démonstration de hula hoop remarquable. Sampion Bouglione dans son étonnant numéro de jonglage sur claquettes qu'il améliore régulièrement. Quelques séquences en hauteur réussies, souvent sensuelles. A l'image d'Irina Bouglione qui redonne ses lettres de noblesse à la pourtant vulgaire pole dance (danse sur barre), ou de ce couple de trapèzistes évoluant sur un tango langoureux. Joli. N'oublions pas des sangles aériennes, un trio d'équilibristes femmes au travail proche de la perfection, un numéro d'arbalète que nous avons admiré une main sur les yeux, un autre  de bascule impeccablement exécuté, et une réjouissante série de grandes illusions par les derniers nés de la dynastie Bouglione dont la moyenne d'âge doit tourner autour de 8 ou 9 ans.

Soulignons enfin l'excellence du clown principal invité cette saison, l'américain Rob Torres. Celui-ci pratique le burlesque avec efficacité et poésie. Bien plus fin que ses prédécesseurs. C'est heureux.

Alors si, comme votre serviteur, le simple fait de vous asseoir au bord d'une piste réveille en vous de manière intense les émotions de vos jeunes années, gageons que la nouvelle production des Bouglione devrait vous faire le plus grand bien. Pensez tout de même à  partager cela avec vos neveux, nièces, enfants ou petits enfants, ces moments sont magiques en leur compagnie...

Pour que l'art de la piste, aussi inutile qu'essentiel, dure encore longtemps !

Réservez vos places en cliquant ci-contre :  logo125_27_fnac_bl.gif

Les commentaires sont fermés.