Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/12/2012

La réalité sans fard du métier de directeur de théâtre...

Capture d’écran 2012-12-27 à 15.22.42.png

Tombés sur l'ouvrage il y a plusieurs semaines à la librairie du Rond-Point, nous nous étions empressés de "twitter" l'intérêt certain de sa lecture et l'idée pertinente de l'inscrire sur sa liste de cadeaux de Noël au vu, d'une part, du ton assez surprenant, rare (unique ?), des quelques pages brièvement parcourues et, d'autre part, de la qualité des photos  publiées. Après avoir dévoré d'une traite ce superbe pavé trouvé, ô surprise, au pied du sapin le 25 décembre, on ne peut que confirmer. C'est passionnant. 

Dans "Grandes et Petites Histoires d'un Théâtre Parisien", Frédéric Franck narre en effet sans langue de bois, et dans les moindres détails, une décennie de direction du Théâtre de la Madeleine qui furent, vous vous en doutez, tout sauf une sinécure... Du rachat de l'établissement avec son associé (au couple Valère-Desailly) en 2002, à sa dernière production, seul maître à bord en 2012, avant qu'il ne cède la place à Jean-Claude Camus. Vie quotidienne de l'entreprise, naissance des projets, recherche des équipes artistiques, des financements... Succès, mais aussi échecs, pleinement assumés, dont il faut se remettre, négociations financières, complicités et trahisons professionnelles, gestion épouvantablement complexe des acteurs et de leur ego parfois surdimensionné (quand ils ne sont pas totalement hystériques), courriers insolites et cocasses des spectateurs...  Tout est ici révélé au lecteur, noms documents et chiffres à l'appui, avec une incroyable transparence et une franchise qui ne l'est pas moins. 

Mais qu'on ne s'y trompe pas, l'objet n'est pas plus un lavage de linge sale en famille exposé aux yeux de tous qu'une ode à la Madeleine ou une auto-célébration de celui qui fut à sa tête dix ans durant. Non. Sans jamais se donner le beau rôle, avec humilité, esprit (critique), humour et distance, l'auteur tente ici d'offrir, si ce n'est un mode d'emploi ou un guide à destination des quelques fêlés férus de théâtre désireux de s'aventurer dans cette voie, tout au moins un éclairage édifiant sur une profession méconnue du grand public pouvant se révéler captivante.

La preuve, à peine avait-il quitté la Madeleine que Frédéric Franck s'offrit le Théâtre de l'Oeuvre où il vient d'attaquer une bien jolie saison ! 

A lire absolument.

Edité à 500 exemplaires seulement par Le Publieur. 52€. Disponible ici

17:39 Publié dans Lecture | Lien permanent | Commentaires (1) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | |

Commentaires

Je l'ai acheté, alléchée par votre article, et je m'arrache 30 secondes à ma lecture pour vous remercier. c'est le livre le plus passionnant sur le théâtre que j'aie jamais lu. J'y retourne!

Écrit par : anne | 29/12/2012

Les commentaires sont fermés.