Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/01/2013

Trois sympathiques divettes qui cherchent un ton (et parfois le la)...

critique les divalala théâtre essaion

Sur le marché des spectacles musicalo-décalo-rigolos, bientôt plus encombré que celui des "one man", difficile pour les artistes de tirer leur épingle du jeu,  et compliqué pour les spectateurs d'opérer des choix judicieux parmi ces innombrables duos, trios ou quatuors  censés nous dilater la rate en rythme. A l'Essaion, nous avons testé pour vous les chansons d'amour traficotées des Divalala, lointaines cousines des irrésistibles Sea-Girls. Un brin déçus...

D'abord parce que ces trois charmantes demoiselles n'ont pas de répertoire propre et se contentent de gentiment réarranger, a cappella ou presque, les chansons des autres, qu'elles soient festives, kitsches ou profondes . De "L'amour à la plage" à "Ma plus belle histoire d'amour", d'Alizée à Elmer Food Beat, en passant par Serge Lama ou Dalida. Sans oublier "Les nuits d'une demoiselle" de Colette Renard que l'on mettrait pourtant volontiers de côté tant on les a entendues ces derniers temps. Frustrant.

Ensuite parce que la folie qui les traverse est selon nous bien trop douce. Leurs personnages manquent d'épaisseur, de caractère, malgré des coiffures et tenues soigneusement travaillées, et leurs rapports sont presque inexistants. Battre la mesure avec un jeu de clés ou une paire de chaussures ne suffit pas à créer un univers. Dommage.

Enfin parce que les trois voix réunies ne se rendent pas toujours service. Nous ne parlerons pas de fausseté mais l'harmonie laisse quelquefois perplexe. Attention...

Toutefois, la fluidité de l'ensemble, orchestré avec précision par Freddy Viau, et la diversité des genres explorés permettent de passer un plaisant moment à l'écoute de ce qui tient davantage du tour de chant que d'un véritable spectacle de music hall. Il y a du boulot. La démarche est honnête. Il ne faut simplement pas aller chercher chez les Divalala ce qu'elles ne nous promettent.

Alors pourquoi pas.

Réservez vos places en cliquant ci-contre :  logo125_27_fnac_bl.gif

critique les divalala théâtre essaion

Photo : My Marin's

11:08 Publié dans Critiques | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : critique les divalala théâtre essaion | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | |

Les commentaires sont fermés.