Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/10/2013

Reprise de l'élégante évocation de Ravel par Echenoz et Lazarini...

critique ravel echenoz lazarini artistic athévains

En 2006, Jean Echenoz publiait une biographie partielle, joliment romancée, du créateur du célèbre Boléro. Aux Athévains, Anne-Marie Lazarini s'empare de l'ouvrage, en conserve la forme, et nous propose un voyage poétique, onirique, enchanteur dans l'univers du compositeur, s'appuyant sur le talent de trois comédiens et la musique originale d'Andy Emler, spécialement imaginée pour l'occasion. Un délice qui reçut avant l'été le Prix Laurent Terzieff du Syndicat de la Critique 2013.

Roman et spectacle déroulent les dix dernières années de Maurice Ravel, disparu en 1937. De sa traversée à bord du France pour une tournée américaine triomphale jusqu'à sa disparition, des suites d'une longue maladie neurologique qui le condamna au silence et à l'immobilité presque quatre ans durant. La plume grâcieuse, légère et drolatique de l'auteur  nous balade au coeur d'une vie riche et passionnante, empreinte de mélancolie (que le succès n'atténuera jamais), dévoilant un homme complexe, mystérieux, dandy aussi mondain que solitaire.

Capture d’écran 2013-03-29 à 14.16.54.png

Evoluant sur un plateau bleu Klein propice au rêve d'où surgissent des éléments de la même couleur relatifs à la vie et au quotidien de Ravel (sa maison de Monfort-l'Amaury, une voiture, une malle cabine, le pont d'un bateau, un train électrique, une baignoire...), Michel Ouimet, Coco Felgeirolles et Marc Schapira disent, jouent, habitent avec malice et intelligence le texte d'Echenoz. Le premier incarne le musicien. Sa prestation toute en finesse révèle un Ravel distingué, songeur, torturé. Beau travail. Les deux autres se font tour à tour narrateurs ou personnages, l'entourant avec tendresse et amusement. Epatants.

Cerise sur le gâteau, la délicate partition d'Andy Emler qui accompagne merveilleusement la représentation, librement inspirée par l'oeuvre du maître. Des morceaux composés "à la manière de", ou hommages à l'esprit plus libre et plus contemporain charmant les oreilles des spectateurs auxquels on n'oublie pas d'offrir quelques extraits incontournables.

Exquise soirée.

A partir du 8 novembre.

Réservez vos places en cliquant ci-contre :  commander_100x30_02.gif

Capture d’écran 2013-03-29 à 14.18.46.png

Photos : Lot

Les commentaires sont fermés.