Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/04/2013

"Tout est bien !" au festival "Hautes Tensions"...

Capture d’écran 2013-04-21 à 12.01.44.png

Démarrée mardi dernier, la troisième édition de cette manifestation mêlant hip hop et cirque contemporain bat actuellement son plein à la Villette. Au programme les dernières créations de 17 troupes à des tarifs très accessibles, mais aussi rencontres, débats, tables rondes... Sans oublier le premier "championnat de France d'art du déplacement" mettant à l'honneur les acrobates urbains (dimanche prochain). 

critique tout est bien  pré-o-coupé festival hautes tensions la

A cette occasion, nous avons eu le plaisir de découvrir le travail de la compagnie Pré-O-Coupé. "Tout est bien !" est une proposition circassienne sans fauves ni collants pailletés tentant de produire de l'art, du beau et susciter l'émotion en se faisant l'écho d'un monde en crise et de la fragilité de l'existence. Sous un chapiteau de fortune menaçant de s'effondrer (d'ailleurs...), devant une bâche plastique servant d'entrée des artistes, sur une piste constituée de planches de chantier branlantes et sommairement assemblées,  six personnages que la vie n'a de toute évidence pas épargnés revisitent, vêtus d'improbables fripes d'apparat, les disciplines traditionnelles en exploitant des objets du quotidien. Un escabeau se voit recyclé en trapèze, cuvettes poubelles ou casseroles retournées servent d'appui à l'équilibriste ou au jongleur, une imposante poutre métallique virevoltant dans les airs est par ailleurs le point de départ  d'un surprenant numéro...

L'univers créé par l'artiste Nikolaus n'est pas sans faire penser à celui des Deschiens. Toutefois moins gai. Plus violent. Rock, grungy, décalée, la "fête" se déroulant sous nos yeux se révèle sombre, quelquefois angoissante, mais réussie. On chante, on rit, on danse, on cherche la performance dans une alacrité ayant pour but de de fuir un désespoir latent. Et rien, pas même une catastrophe majeure, n'empêchera la bande d'aller au bout de sa représentation, qu'il pleuve, qu'il vente, ou qu'il neige ( à ce sujet, prévoyez un parapluie...).

Assez fort.

Jusqu'au 28 avril.

Réservez vos places en cliquant ci-contre :  commander_100x30_02.gif

Photo : DR / villette.com

Les commentaires sont fermés.