Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/04/2013

Le Palmarès du Théâtre dévoilé...

palmarès du théâtre


Succédant aux défunts Molières, plutôt judicieusement reléguée à 19h afin de proposer un  show en prime time susceptible de donner (enfin et peut-être) envie au téléspectateur de fréquenter les salles de spectacle, la cérémonie (expédiée et sans émotion) a distingué ce dimanche, sous la houlette d'un jury pour le moins improbable écorchant les noms des heureux élus, les pièces et artistes suivants...

Prix du spectacle privé :

Des Fleurs pour Algernon Mise en scène Anne Kessler. Avec Grégory Gadebois


Prix du spectacle public : 

La Réunification des Deux Corées. Joël Pommerat.

Prix d'honneur :

Francine Bergé pour Le Prix des Boïtes et Robert Hirsch pour Le Père

Prix de la mise en scène :

Jean Bellorini pour Parôles Gelées.

Prix de l'auteur :

Pascal Rambert pour Clôture de l'Amour.

Prix du comédien :

François Loriquet dans Les Revenants.

Prix de la comédienne :

Audrey Bonnet dans Clôture de l'Amour.

Prix de l'artiste seul en scène :

Didier Brice dans Journal d'un Poilu.


Révélation femme :

Sarah Capony dans Femme de Chambre.

Révélation homme :

Félicien Juttner dans Hernani

Coup de coeur :

L'Etudiante et Monsieur Henri.


Romane et Richard Bohringer dans J'avais un Ballon Rouge

Prix de la comédie :

François Morel pour sa carte blanche à la Pépinière.

23:01 Publié dans Actu, Vidéos | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : palmarès du théâtre | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | |

Commentaires

Désolée, mais même Michel Fau en Phèdre n'était pas convaincant. Trop long, complaisant, pas adapté pour intéresser le public au théâtre, comme l'ensemble de cette soirée: un triste échec... des choix de textes aberrants (que de textes sur le théâtre sans spectateurs, le théâtre ennuyeux -l'extrait de "Théâytre sans animaux", interminable en plus!- : ils sont masochistes ou quoi!)
Non mais, quel ratage! À pleurer!
Rien du tout plutôt que ça!
Le Palmarès, lui, se tient, mais les conditions dans lesquelles il a été remis furent honteuses.

Écrit par : anne | 29/04/2013

Les commentaires sont fermés.