Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/09/2013

Avec humilité, tendresse et malice, Grumberg propose une mini anthologie de son oeuvre...

Capture d’écran 2013-09-21 à 15.09.41.png

Accessible, profond et divertissant, Jean-Claude Grumberg est depuis 50 ans un auteur merveilleusement vivant dont les textes emplis d'humanité touchent le plus grand nombre. Au Poche-Montparnasse, entouré de sa fille Olga et de Serge Kribus, il présente quelques morceaux choisis ponctués de pensées, réflexions ou souvenirs personnels joliment narrés. Un délicieux spectacle d'une heure dix, qui au départ ne devait être qu'une lecture, astucieusement et simplement agencé par Stéphanie Tessonmaîtresse des lieux. 

Capture d’écran 2013-09-21 à 15.10.32.png

Sur le plateau, côté jardin, devant un drapé de velours rouge, l'auteur à son bureau écrit. Au fil de la représentation, les nombreux personnages qu'ils a créés surgiront, côté cour, d'un portant chargés de costumes. Avec bonheur, nous retrouverons cet homme abasourdi d'apprendre par "Michu", son collègue de travail adepte de raccourcis improbables, qu'il est homosexuel juif et communiste. Avec émotion, nous replongerons dans l'ambiance de cet "Atelier" d'après guerre où  les employés racontent comment il survécurent à l'occupation, à la Shoah, et tentent de reprendre une vie normale. Poignant encore, cet échange imaginaire entre un homme et ses parents disparus ("Maman Revient Pauvre Orphelin"). Nous découvrirons aussi l'histoire du "Petit Chaperon Uf", amusante et intelligente variante du célèbre conte pour enfants sur la liberté, le racisme et l'intolérance. Au total, huit extraits ou pièces courtes données en intégralité, écrits entre 1967 et 2010.

Olga GrumbergSerge Kribus et Jean-Claude Grumberg, acteur cette fois-ci, multiplient donc situations et rôles avec gourmandise, passant de l'un à l'autre en changeant de veste, mettant une barbe, ou attrapant un chapeau. Le trio, qui se connaît bien, affiche une belle et touchante complicité. A leurs côtés, on rit, on pleure, on réfléchit. 

Un moment de théâtre sans prétention qui vous donnera sacrément envie de croquer la vie.

Allez-y !

Jusqu'au 17 novembre.

Réservez vos places en cliquant ci-contre :  commander_100x30_02.gif

Photos : Brigitte Enguerand

Les commentaires sont fermés.