Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/10/2013

"La Beauté", réjouissant objet théâtral difficilement identifiable...

Capture d’écran 2013-10-18 à 10.49.48.png

Les artistes ne facilitent pas toujours la tâche des commentateurs que nous sommes...

Bien malin, en effet, celui qui saura vous résumer correctement ce voyage sous substances (nous ne voyons pas d'autre explication...)  au coeur du "Beau", à la fois fantasque, absurde, tendre, poétique et cartoonesque, délicieusement décousu, supposé nous faire oublier la dureté, la cruauté du monde, la noirceur de nos vies, et mettre en évidence un "idéal" vers lequel nous devrions tous tendre afin de trouver bonheur et sérénité. Tentons cependant.

Capture d’écran 2013-10-18 à 11.41.30.png

Brigitte et Nicole, improbables guides officielles aux faux airs de ménagères-maîtresses d'école sixties, accueillent le public, leur "petit groupe", pour la visite hors du commun d'un musée qui ne l'est pas moins. Le conduisant à travers un nombre de salles et d'espaces incalculable contenant maquettes de paysages comme le jardin d'Eden, objets, reliques surréalistes (les "yeux de l'amour"), ou autres éléments impalpables (situations sentiments...), faisant l'éloge de la chirurgie esthétique (beauté éternelle), elles se perdront dans une démonstration aussi incongrue que bancale, allégrement bruitée, dansée et chantée.  Du ratage de celle-ci, des fêlures personnelles, rêves, petits bonheurs et grandes peines (ou inversement) que nos hôtesses dévoileront involontairement, abandonnant leur extatisme de façade, jaillira alors la véritable beauté de l'existence. 

Inattendu, parfois déroutant, espiègle à souhait, non dépourvu de fond, le texte est épatant. Lila Redouane et Florence Muller, drolatique et sensible duo clownesque, le portent admirablement. Sous la direction inspirée de Pierre Poirot, ces Laurel & Hardy en jupons, au grain de folie appréciable, dévoilent des personnalités fortes et complémentaires, à l'efficacité certaine, affichent une technique irréprochable, occupent et sculptent avec adresse le plateau nu du Petit Saint-Martin

Voici une proposition sortant des sentiers battus à côté de laquelle il serait regrettable de passer. 

Nous vous aurons prévenus.

Réservez vos places en cliquant ci-contre :  commander_100x30_02.gif

Capture d’écran 2013-10-18 à 10.50.24.png

Photos : Rémy Perthuiso

Commentaires

Charmant spectacle sur les dérisions de la beauté. Répliques saillantes, simples, convenues mais drôles. Comédiennes pêchues. Le tout très au point.

Écrit par : Spectatif | 28/12/2013

Les commentaires sont fermés.