Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/10/2013

L'écriture toujours juste et sensible de Véronique Olmi...

affiche une séparation.png

Aux Petits Mathurins, la romancière-dramaturge-comédienne propose, aux côtés de Jean-Philippe Puymartin, une conversation épistolaire forte et originale mettant en scène un couple séparé. Soit un échange joliment théâtral (il ne s'agit pas d'une lecture) à la fois émouvant, drôle, bouleversant, empli d'humanité, porté par deux interprètes à l'authenticité poignante. 

Ils sont ensemble depuis plusieurs années. Sentant la relation se dissoudre dans une routine qui ne la comble plus, elle rompt par courrier. Après avoir accusé le coup, lui décide, toujours amoureux, de refuser cette rupture et lui annonce. Egalement par voie postale. Commence alors une correspondance qui évoquera leur histoire passée. Une correspondance faite d'incompréhensions, de disputes, de tentatives de reconquête, de souvenirs, de douleurs, de bonheurs, d'appels au secours, de silences, de déclarations d'amour. Une correspondance durant laquelle il attend, espère, croit en son retour. Jusqu'à ce que...

On aime la poésie simple, évidente, de l'auteur. Son style maîtrisé et posé. Sa manière d'explorer les âmes et les coeurs avec finesse, délicatesse, sans chercher l'efficacité à tout prix. Dans "Une Séparation" elle évoque des situations, crée des personnages aux mots (et maux) parlant à chacun d'entre nous. Elle tente d'atteindre l'essence et la vérité des êtres. Elle y parvient remarquablement. Nous tend un miroir au reflet édifiant. Cela nous touche. 

Jean-Philippe Puymartin compose avec maestria un homme à la fois brisé et battant, dévoilant un jeu dense, intense, contenu. Véronique Olmi glisse pour sa part autant de subtilité dans l'incarnation de cette femme quelque part toujours aimante, en proie au doute, que dans son écriture. Tous deux nous ont cueillis.

Superbe moment.

Tous les dimanches et lundis.

critique une séparation véronique olmi jean-philippe puymartin t

Photo Véronique Olmi : Marianne Rosenstiehl /albin-michel.fr / DR

Les commentaires sont fermés.