Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/10/2013

A l'Essaïon, découverte d'une jeune troupe aux talents prometteurs...

critique le paquebot tenacity théâtre essaion

The Big Cat Company rassemble une demi-douzaine de comédiens issus des cours de Jean-Laurent Cochet. Comme premier projet commun, ils ont choisi une oeuvre de Charles Vildrac évoquant la France, ou plus précisément la jeunesse "rescapée" du conflit mondial de 14-18.  Pièce réaliste par excellence, ce "Paquebot Tenacity" créé en 1920 par Jacques Copeau se voit habilement et soigneusement monté par Pierre Boucard qui parvient à en extraire le charme, la justesse et la poésie, révélant au passage quelques personnalités à suivre, nonobstant une ou deux maladresses de jeu.

A la veille de s'exiler pour le Canada, un ailleurs susceptible de leur faire oublier des années traumatisantes au front, les ayant dépossédés de leur jeunesse, Bastien et Ségard voient leur dessein contrarié par le retard annoncé de leur bateau, le Tenacity. A la pension de Madame Cordier, où ils logeront plusieurs semaines durant, attendant de lever l'ancre, ils feront plus ample connaissance avec Thérèse, serveuse de la maison, et avec l'impayable Hidoux, homme à tout faire du port porté sur la boisson. Les attraits de la première et le bon sens du second, en dépit de son important taux d'alcoolémie, ne seront pas sans conséquence sur les désirs, les rêves, les amours et l'amitié des deux garçons.

La sincérité et l'écoute de chacun nous ont conquis. Leur capacité à habiter les silences, les non-dits, à les charger de sens. A restituer un climat. Nous avons aimé l'assurance de Franck Cicurel (Bastien), la tourmente de Pierre Boucard (Ségard), la candeur de la délicieuse Barbara Castin (Thérèse), la bonhommie de Patrick Bethbeder (Hidoux), la truculente autorité de Cécile Malo (Madame Cordier), l'accent discret et séduisant de Michael Hirsch (matelot anglais). Tous participent à la réussite  de cette proposition. Même le décor, absolument charmant !

A voir.

Jusqu'au 9 novembre.

Les commentaires sont fermés.