Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/10/2013

Chéreau par Calvario : Poignant...

Capture d’écran 2013-10-27 à 06.05.16.png

Moment d'une rare intensité aux côté de Philippe Calvario qui reprend sa lecture-spectacle élaborée à partir de l'ouvrage de Patrice Chéreau publié en 2010, "Les Visages & les Corps". Ce texte rédigé tandis que le metteur en scène et réalisateur s'apprêtait à investir le Louvre, dont il était le Grand Invité, mêle à une profonde réflexion sur l'art des écrits plus intimes dévoilant souvenirs épars, fêlures ou "fantômes" d'un être complexe et fragile. Nous avons quitté le Rond-Point secoués et heureux, nourris d'un discours des plus enrichissants, merveilleusement porté par un interprète profondément habité, bouleversé et bouleversant. Forcément.

Qu'est-ce que l'art ? le théâtre ? l'acteur ? Que produit-on sur un plateau ? Des images ? Une histoire ? Traquer "la modification des visages et des corps, dans l'érotisme ou la tension, à mesure qu'une idée naît, meurt et s'étiole"...  Chéreau s'interroge. Chéreau affirme. Chéreau doute. Chéreau observe l'homme, le monde. Et puis l'amour, la passion, les rêves, les peurs, l'alcool... Chéreau se met à nu. Avec pudeur et mystère.

Son chemin a croisé celui de Philippe Calvario en 1995, qui lui voua dès le départ une admiration absolue. Le comédien fut son assistant, son collaborateur. Devint au fil des ans un véritable complice. Pour ces raisons, se fond comme personne dans les mots de son mentor. Authentique. Simple. Puissant. Aimant. Pour donner à entendre le génie de celui qui vient de nous quitter.

Patrice Chéreau est toujours là.

Merci Philippe Calvario.

Jusqu'au 10 novembre.

Courez-y.

critique les visages et les corps patrice chéreau philippe calvario théâtre du rond-point

Photo : Giovanni Cittadini Cesi

Les commentaires sont fermés.