Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/11/2013

Au Théâtre 13, l'enthousiasmant digest de "Macbeth"...

critique macbeth théâtre 13 arny berry

Tout "Macbeth", ou presque, en quatre vingt-dix minutes. C'est le défi relevé haut la main par Arny Berry et les onze membres de sa compagnie qui nous proposent, sans jamais trahir Shakespeare malgré de sacrées coupes, un spectacle gourmand, généreux, drôle, poétique, fantastique, onirique. Une représentation à destination du plus grand nombre, riche de la fougue de ses jeunes interprètes. Une déclaration d'amour à l'auteur, au théâtre, au public. Jolie réussite.

Macbeth, c'est ce valeureux chef de l'armée d'Ecosse qui, après avoir entendu la prophétie d'une sorcière lui promettant le trône, assassinera le roi afin de s'emparer de sa couronne, encouragé dans cette action par une épouse avide de pouvoir. Pour conserver son rang, il plongera le pays dans un bain de sang. Lady Macbeth finira folle, rongée par la culpabilité de toute cette barbarie. Lui mourra au combat, redevenant l'honorable guerrier qu'il aurait rêvé n'avoir jamais cessé d'être...

critique macbeth théâtre 13 arny berry

Dotée de moyens modestes mais brillamment exploités, à la manière du théâtre de foire, du théâtre de tréteaux,  la mise en scène ingénieuse et spectaculaire déroule l'action à cent à l'heure. Fait appel aux projections vidéos, aux ombres chinoises, à la danse, à l'escrime. L'espace se transforme toutes les deux minutes. Chacun multiplie les rôles, jonglant avec de nombreux et astucieux éléments de costumes mixant les époques. Le sang gicle souvent. De mystérieuses créatures apparaissent et disparaissent. De somptueuses images se créent sous le regard enthousiaste des spectateurs... Tout Shakespeare est là. Sa violence, sa féérie, sa cocasserie.

Si nous devions trouver quelques défauts à l'ouvrage nous irions "chipoter" du côté de l'interprétation qui mériterait parfois d'être affinée, précisée, bien que de bon niveau. Mais ce sont les premières... Gageons que d'ici peu chacun aura définitivement fixé son personnage. A commencer par Arny Berry (Macbeth) qui eut fort à faire en signant cette réjouissante proposition.

Voilà qui nous réconcilie avec l'ami William, après le naufrage constaté Salle Richelieu il y a peu. 

Allez-y !

Jusqu'au 15 décembre.

Réservez vos places en cliquant ci-contre :  logo125_27_fnac_bl.gif

Photo : DR / Johanna Elalouf

08:47 Publié dans Critiques, Vidéos | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : critique macbeth théâtre 13 arny berry | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | |

Commentaires

Une pièce magnifique pleines de surprises: un conte grinçant au milieu des ombres chinoises. http://voyageauboutdeparis.e-monsite.com/pages/theatre/macbeth-a-tue-le-sommeil.html

Écrit par : Voyageauboutdeparis | 11/11/2013

Les commentaires sont fermés.