Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/12/2013

Les somptueuses productions du Châtelet...

critique my fair lady théâtre du châtelet

Bonheur sans nuage que cette reprise de "My Fair Lady", vue pour la première fois en 2010, permettant de constater que l'oeuvre de Lerner & Loewe, pépite de l'âge d'or des comédies musicales (1956 pour la création), n'a pas pris une ride, contrairement à certaines de ses contemporaines. Livret brillamment structuré, mélodies inspirées, modernes, élégantes, malicieuses (la plupart sont devenues des tubes), personnages à l'épaisseur appréciable, dialogues irrésistibles... Grâce à un casting quasiment irréprochable, aux dizaines de musiciens de l'orchestre Pasdeloup, aux sublimes décors, aussi imposants qu'aériens, de Tim Hatley, et surtout à la mise en scène d'une évidence et d'une fluidité rares signée Robert Carsen (d'après l'originale), la petite marchande de fleurs enchante à nouveau la capitale dans l'établissement de Jean-Luc Choplin.

En quelques mots, pitchons l'intrigue de ce musical célébrissime adapté du "Pygmalion" de George Bernard Shaw. Londres. Epoque Victorienne. Eliza Doolittle, vendeuse de bouquets à la sauvette dont l'accent cockney à couper au couteau et les manières on ne peut plus populaires ne laissent aucun doute sur sa condition, se voit prise en main par le professeur Higgins, aristocrate, célibataire endurci, spécialiste du langage, toqué de phonétique, qui à la suite d'un pari avec son ami Pickering, décide de s'amuser avec elle et d'en faire une femme du monde en moins de six mois. Ses efforts seront payants, le pari gagné, mais ses rapports avec la volcanique Eliza s'avéreront sacrément tumultueux...

critique my fair lady théâtre du châtelet

Pas un interprète qui ne soit à la hauteur de sa partition. Non seulement, tous se révèlent dignes des plus grandes scènes lyriques, mais dévoilent également un jeu d'acteur exceptionnel, point non négligeable lorsqu'on sait que "My Fair Lady" comporte 60% de dialogues pour 40% de moments chantés (chose inhabituelle dans le monde des musicals qui affichent généralement des proportions inverses). Parce qu'on ne pourra citer ici la cinquantaine d'artistes présents en plateau, évoquons simplement les deux rôles principaux. Alex Jennings campe un Higgins drolatique, suffisant, caractériel et machiste à souhait, à l'ambiguité savoureuse, véritablement hilarant lorsqu'il redevient petit garçon devant sa mère. Sa virtuosité, son aisance extraordinaire, lui permettent de conduire et rythmer merveilleusement le spectacle. Face à lui, Katherine Manley est une Eliza un peu âgée (trop femme) mais totalement investie et convaincante. Gouaille parfaite, efficacité comique, voix cristalline... Fabuleux duo, électrique et charmant.

Un ensemble généreusement "fourni" offrant une dimension, une puissance exceptionnelle à l'intégralité des tableaux proposés, ainsi que quelques chorégraphies heureusement pensées parachèvent un moment des plus enthousiasmants. Remercions donc le Châtelet de cette production riche, joyeuse, populaire, visible quelques jours encore... Pour qui aura la patience de tenter sa chance sur le trottoir, pancarte à la main, trente minutes avant le début de la représentation. Car c'est évidemment complet.

18:22 Publié dans Critiques | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : critique my fair lady théâtre du châtelet | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | |

26/12/2013

Quelques clichés...

tofAprime.jpg

Nous profitons de cette période de fêtes, plus calme en sorties, pour vous faire partager des images capturées au smartphone dans les théâtres parisiens ces derniers temps... Enjoy !

tofA.jpg

tofB.JPG

tofE.png

tofG.jpg

tofH.jpg

tofJ.jpg

tofK.jpg

tofL.jpg

tofM.jpg

Photos : Thomas Baudeau / DR

16:54 Publié dans Photos (by FousdeThéâtre.com...) | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | |

24/12/2013

Quand l'auteure de "Frankenstein" laisse deviner ses zones d'ombre...

Capture d’écran 2013-12-23 à 09.32.03.png

A la Folie Théâtre, établissement du 11ème arrondissement à la programmation toujours judicieuse, Frédéric Gray et Christelle Maldague s'emparent d'un texte de Thierry Debroux mettant en scène la romancière du XIXème, qui publia "Frankenstein" en 1818, confrontée à un mystérieux interlocuteur désireux de savoir comment elle en vint à imaginer la célèbre créature. Une partition honnête mêlant plutôt habilement éléments biographiques et (science) fiction, même si des dialogues plus intenses, prenants, et oppressants n'auraient pas nui à ce spectacle de qualité, à découvrir jusqu'au mois de mars prochain.

critique mademoiselle frankenstein à la folie théâtre

1830. Répondant à l'invitation d'un certain Lazzaro Spallanzani, Mary Shelley revient au château dans lequel quinze ans plus tôt, au cours d'un soirée littéraire entre amis, l'idée du monstre naquit. Rapidement, la curiosité de son hôte va tourner à l'interrogatoire, contraignant l'écrivain à se raconter bien plus qu'elle n'aurait voulu. Et à mesure que nous avancerons dans l'échange, Spallanzani dévoilera un visage inattendu, un personnage glaçant, une identité expliquant son intérêt profond pour la bête humaine.

critique mademoiselle frankenstein à la folie théâtre

Donné au coeur d'un espace simplement mais soigneusement structuré par No Art, évoquant un endroit quelque part entre le manoir et le labo d'un savant fou, aux éclairages et à la bande son aussi léchés, ce huis-clos révélant la vie difficile de Shelley (qui perdit sa mère à onze jours, trois de ses quatre enfants en bas âge, et son mari noyé au cours d'une tempête), ce face à face qui traite de la porosité du vécu des écrivains avec leurs écrits, revisite le mythe tout en nous questionnant (rapidement) sur la science et la déontologie qu'il conviendrait d'appliquer dans sa pratique, trouve ici un écrin parfait et des interprètes convaincus, en passe d'être totalement convaincants.  C'est en effet encore un peu jeune du côté du jeu, mais les intentions sont bonnes, et l'assurance, qui ne tardera pas à arriver, devrait permettre à Frédéric Gray de parfaire sa composition déjà puissante d'un être complexe, torturé, effrayant, bouleversant, et à la sensible Christelle Maldague de gommer une ou deux maladresses nous empêchant d'adhérer complètement à sa proposition.

Pourquoi pas.

Réservez vos places en cliquant ci-contre :  commander_100x30_02.gif

Photos : DR

21/12/2013

A la télévision cette semaine (21-27 décembre)...

carton diff tv.png

Première diffusion uniquement.

En rouge ce qui a retenu notre attention.

 

Samedi 21 décembre :

-Sister Act, les coulisses d'un succès (doc). FRANCE 5 23h25


"SISTER ACT, Les coulisses d'un succès... par IMAGEETCOMPAGNIE

 

-Coup de Sangria. PARIS PREMIERE 20h45 EN DIRECT

-Cabaret New Burlesque. PARIS PREMIERE 22h35

-Welcome et bienvenue au Cabaret New Burlesque (doc). PARIS PREMIERE 0h10

-Shirley & Dino. FRANCE 4 17h20

 

Dimanche 22 décembre :

-Fest Cirque de Massy 2008. FRANCE 3 13h15

-Gala d'ouverture du Théâtre Mariinsky II ARTE 23h35

-Best of Montreux 2012. FRANCE 4 17h15

-Le Petit Prince. FRANCE O 0h00

-Olivier de Benoist, très très haut débit. COMEDIE 16h

-Shirley & Dino. COMEDIE 17h25

 

Lundi 23 décembre :

-Théâtre sans Animaux. FRANCE 2 23h

-Génération Age Tendre. FRANCE 3 20h45. INEDIT

-Monsieur de Funès. ARTE 22h15


Monsieur de Funès par Telerama_BA

 

-Le Père Noel est une Ordure. COMEDIE 13h50

-Le Point Virgule fait Bobino 2012. COMEDIE 15h30

-Fabrice Eboué. COMEDIE 20h45

-Carte blanche à J.Ferrari et A.Tsamère. COMEDIE 22h25

-La Fausse Suivante (I.Huppert). TV5 MONDE 21h

 

Mardi 24 décembre :

-Louis de Funès ou le pouvoir du rire (doc). FRANCE 5 20h45

-Les chevalier du fiel (X2). FRANCE 4 20h45

-Baptiste Lecaplain et ses potes. COMEDIE 20h45

-Dorothée à l'Olympia, puis à Bercy . NT1 20h40

 

Mercredi 25 décembre :

-Serge Lama au Grand Rex. FRANCE 3 23h10

-Gad Elmaleh, papa est en haut. M6 22h55

-Gad Elmaleh, décalages. FRANCE 4 22h30

-Elie Kakou à Marseille. FRANCE 4 0h00

-Cirque du Soleil (Nouba). FRANCE O 20h45

-Michael Jackson, Immortal World Tour (Cirque Soleil). FRANCE O 22h15

-Soy de Cuba. FRANCE 0 23h45

-Robbie Williams (2012). AB1 20h40

-Les étoiles du Moulin Rouge (doc). TV5 MONDE 21h

 

Jeudi 26 décembre :

-Les chevalier du fiel. FRANCE 3 23h

-La Grande Librairie aux Folies Bergère. FRANCE 5 20h35

-Cirque du Soleil, Alegria. ARTE 20h50

-Cirque Eloize X2 (Cirkopolis, Rain). ARTE 22h20

-Cirque du Soleil (doc). ARTE 1h10

-Clowns (doc). ARTE 2h45

 -Johnny à Bercy 2013. TV BREIZH 20h45

 

Vendredi 27 décembre :

-Le Kangourou. FRANCE 2 22h25

-37ème fest. cirque Monte Carlo. FRANCE 3 20h45. INEDIT

-Michael Gregorio pirate les chanteurs. PARIS PREMIERE 20h45

-Dita Von Teese au Crazy Horse. PARIS PREMIERE 22h40

-J'aime beaucoup ce que vous faites. PARIS PREMIERE 0h40

-Montreux 2013. FRANCE 4 22h20

04:14 Publié dans Diffusions TV, Vidéos | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | |