Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/03/2011

Brèves du jour : Avignon, Comédie Française, Cabaret...

Festival_Avignon_big.gif

-Dire que l'on cherche du théâtre dans la programmation du Festival d'Avignon 2011 serait être (un peu) de mauvaise fois... Si la danse tiendra une place importante lors de cette 65ème édition (le chorégraphe Boris Charmatz en est l'artiste associé), nous pourrons aussi applaudir des pièces mises en scène par Wouajdi Mouawad, Patrice Chéreau, Marcial Di Fonzo Bo, ou encore Romeo Castellucci. Notons aussi la présence de Jeanne Moreau et Etienne Daho pour la reprise du "Condamné à Mort" de Genet. L'ensemble de la programmation, comme à son habitude des plus pointues et parfois élitiste, est à retrouver sur le site du festival :

http://www.festival-avignon.com/

 

logocomfranç2.JPG

-La Comédie Française vient de renouveler son partenariat avec l'INA, qui lui permettra de diffuser au mieux son fonds de 10 000 documents audio et vidéos, restaurés par l'Institut. Depuis 2002, ce sont 50 spectacles qui ont été édités en dvd. La poursuite de cette collaboration devrait permettre d'exploiter ce riche catalogue sur d'autres supports comme les nouveaux media.

retrouver ce média sur www.ina.fr

 

Cabaret.jpg

-On apprenait il y a peu le lancement de la tournée "Mamma Mia" par Stage Entertainment, on sait maintenant, après un petit tour sur le site du groupe mondial, qu'elle sera suivie de près par celle de "Cabaret", premier succès (mérité) du producteur qui souhaite donc, avec la création d'une nouvelle structure intitulée "Stage Entertainment Production Touring", développer sérieusement sa présence dans nos provinces .

 

costume.png

-Jusqu'au 15 mai à Moulins, le Centre National du Costume de Scène propose une belle exposition de pièces hors normes. Du moins d'après ce que nous en montre ce reportage de France 3, car non je n'étais pas à Moulins ces jours derniers (vous savez, pour faire bouger un parisien...) :



Découvrez Le Centre national du costume de scène expose ses Insolites sur Culturebox !

 

festival d'avignon 2011,cabaret stage entertainment,centre national du costume,comédie française,inafestival d'avignon 2011,cabaret stage entertainment,centre national du costume,comédie française,inafestival d'avignon 2011,cabaret stage entertainment,centre national du costume,comédie française,ina

 

-Enfin, en bref,  le Théâtre Daunou a l'habitude de nous gâter... Voici que débarquent Henri Guybet et Anémone dans "Grossesse Nerveuse"... On va rire...



Découvrez Anémone remonte sur scène en Picardie dans "Grossesses nerveuses" sur Culturebox !

 

Mais bonne Nouvelle, Laurent Lafitte revient avec son one man show aux Mathurins !



Découvrez Laurent Lafitte, l'humour en scène et au top sur Culturebox !

 

Et nous avons aussi appris aujourd'hui  l'arrêt dès le 9 avril de la dernière pièce de Pierre Notte, "Pour L'Amour De Gérard Philipe" (allez-y !), le remplacement d'Ariel Wizman par Arnaud Gidoin dans "Parce Que Je La Vole Bien" (pas grâve!), le retour sur les planches de Sophie Marceau prévu au Rond-Point en septembre (vous l'attendiez ?), et la création au Palais Royal à la rentrée de la nouvelle "pièce" de Laurent Baffie intitulée "Les Bonobos". C'est tout pour le moment...


05/10/2010

Aujourd'hui : Ecoutez Julie Brochen et débattez à propos du théâtre d'aujourd'hui...

Image 8.png

 

-La directrice du Théâtre National de Strasbourg présente sa "Cerisaie" à l'Odéon. L'ocassion pour Télérama de la rencontrer et de revenir avec elle sur son "parcours d'artiste". Ecoutez-la grâce au lien ci-dessous.

http://www.telerama.fr/scenes/parcours-d-artistes-28-juli...

Et découvrez quelques images de sa mise en scène :



Découvrez Julie Brochen monte "La Cerisaie" de Tchekhov avec Jeanne Balibar à l'Odéon sur Culturebox !

 

 

8d9ee724-d07f-11df-85aa-7562cd9aa5db.jpg

 

-Le Figaro propose un long article sur le théâtre actuel qui fait se confronter l'historien Jacques Julliard, qui considère que les metteurs en scène d'aujourd'hui se foutent du monde, et Myriam Feune de Colombi, directrice du Montparnasse, qui n'est pas du tout, mais alors pas du tout d'accord... Amusant et instructif. Vous vous rendrez vite compte que les deux ont un peu raison, si vous puisez dans vos souvenirs de spectateur à la lecture de leur échange... 

http://www.lefigaro.fr/theatre/2010/10/04/03003-20101004ARTFIG00685-le-theatre-francais-en-quete-de-hauteur.phpCapture d'écran : telerama.fr

De son côté, Muriel Mayette, directrice du Français à laquelle Les Echos consacrent un portrait, semble en tout cas être en phase avec les artiste contemporains, malgré sa fonction de conservatrice du répertoire...

http://www.lesechos.fr/culture-loisirs/sorties/musique/02...

Et puisque l'on parle du théâtre d'aujourd'hui, évoquons celui d'hier, célébré cette année à travers le centenaire de la naissance de Jean-Louis Barrault :



Découvrez Centenaire de Jean-Louis Barrault : l'hommage des théâtres parisiens sur Culturebox !

 

Capture d'écran : telerama.fr

Photo Michel Bouquet : lefigaro.fr /JEAN AYISSI/AFP

24/08/2010

Avant la rentrée, révisez vos classiques (DVD à gagner !)

 

Image 4.png

Les Editions Montparnasse, en partenariat avec l'INA et la Comédie Française, ressortent régulièrement en DVD (depuis 2007) les captations issues du répertoire (et des archives) de la maison de Molière. En cette rentrée, trois nouveaux titres sont disponibles. "Le Mariage De Figaro" de Beaumarchais, "Lorenzaccio" de Musset ainsi que "La Nuit Et Le Moment" de Crébillon Fils.

Toutes trois captées à la fin des années 70, elle n'ont cependant pas subi à l'époque les mêmes traitements techniques et artistiques, et n'ont donc pas toutes vieilli de la même manière... Revue de détail ci-dessous :

Jaquette 3D Le Mariage de Figaro.jpgEnregistré en studio, "Le Mariage De Figaro", présenté ici dans une mise en scène de Jacques Rosner, se veut d'une facture des plus classiques. C'est le Français dans toute sa splendeur, et parfois sa caricature. Passons outre un décor pas très heureux (panneaux de toile claire plus ou moins bien tendue glissant sur des roulettes de deux chevaux...) mais qui a le mérite de se faire vite oublier (c'est blanc, quoi...), et saluons la prestation impeccable de l'ensemble de la distribution menée d'une main de maître par le brillant Alain Pralon, même si parfois un ton trop emphatique, une diction très (trop) soignée et des voix portées comme dans la cour d'honneur par grand mistral nous rappellent que nous sommes bien en 70...  La réalisation ORTF-Buttes Chaumont n'échappe pas non plus aux clichés de l'époque; nombreux regards et monologues face caméra, travellings tremblants, raccords ratés, rythme "planplan"... Cela dit, bien que daté et sans surprise, cela se regarde avec plaisir et non sans une certaine nostalgie des matinées classiques de notre enfance.


Jaquette 3D La nuit et le moment.jpgPeu connue du grand public, la pièce "La Nuit Et Le Moment" (qu'Huster avait remise au goût du jour il y a une quinzaine d'années au Marigny, aux côtés de Christiana Réali, dans un spectacle réussi qui s'appelait "Suite Royale") nous permet de retrouver les jeunes, séduisants et talentueux Catherine Salviat et  Francis Huster . Ce charmant libertinage du XVIIIème, dont la mise en scène de Jean-Louis Thamin a fort bien passé les ans, réjouira les amateurs d'une langue riche, parfois coquine, à la fois complexe et d'une fluidité étonnante, dont on ne se lasse jamais. Le petit nombre de personnages (trois) et l'intimité du propos permettent une réalisation en studio de Nina Companeez soignée et efficace. Sans doute l'une des captations les plus réussies de cette livraison de la rentrée.

 

Jaquette 3D Lorenzaccio.jpgLorenzaccio enfin, dans cette version de 1977 fut la première diffusion en direct d'une pièce depuis la salle Richelieu de la Comédie Française, ce qui nous vaut au passage une réjouissante introduction de la speakerine de l'époque. La mise en scène de Franco Zeffirelli est riche et rythmée mais pâtit d'un décor d'une lourdeur épouvantable, d'une réalisation à la prise de son catastrophique dans les scènes d'ensemble et aux images vraiment détériorées. Difficile dans ces conditions de suivre au mieux durant près de trois heures les aventures de Francis Huster (encore !) alias Lorenzaccio. Et c'est dommage.

 

 

PARTICIPEZ MAINTENANT AU

CONCOURS FOUSDETHEATRE.COM /EDITIONS MONTPARNASSE

ET REMPORTEZ UN LOT DE 3 DVD !

POUR CELA, IL VOUS SUFFIT D'ETRE L'UN DES  PLUS RAPIDES A RENVOYER VOS COORDONNEES COMPLETES A L'ADRESSE SUIVANTE:

concours@fousdetheatre.com

EN PRECISANT "COMEDIE FRANCAISE" DANS L'OBJET DU MAIL. LES DEUX PREMIERS RECEVRONT LEUR COFFRET DANS LES PROCHAINS JOURS.

BONNE CHANCE A TOUS !


ET LES GAGNANTS SONT : ROSELYNE B. ET ALEXIA L.


15/06/2010

Témoignage : "Ma soirée au Français en catégorie 3".

 Image 4.png 

La représentation des "Trois Soeurs" de Tchekhov aurait dû être une soirée de théâtre délicieuse... Celle-ci  s'est transformée en véritable pensum !

Le saviez-vous ? La "catégorie 3" des places du Français vous permet d'apprécier à peu près une moitié de scène, quand bien même vous vous tiendriez debout... En conséquence de quoi, au bout d'une heure et demie de spectacle durant laquelle cette sensation d'écouter une émission radiophonique a prévalu sur celle d'être véritablement au théâtre, j'ai pris mon pardessus... Et la tangente !

Que dire alors de cette mise en scène d'Alain Françon, vue à moitié, à moitié ?

Dans la lignée de "La Cerisaie", montée l'an passé à La Colline, l'esthétique du spectacle est extrêmement soignée, c'est véritablement un tableau que l'on observe dans lequel chaque détail (placement de comédien, accessoire, élément de décor ou de costume) joue un rôle capital.Couleur, forme, position... Rien n'est laissé au hasard. Les lumières sont magnifiques et le tout est porté par de brillants comédiens. Le théâtre de Tchekhov prend ici toute son ampleur et tout son sens, servi au mieux .

je m'arrêterai là pour les raisons évoquées plus haut, n'ayant pu savourer dans de bonnes conditions ce qui est considéré par les critiques comme l'un des plus beaux spectacles de la saison. Je le regrette vivement.

Enfin sachez-le, au Français c'est "catégorie 1" ou rien !

 

capture d'écran : comedie-francaise.fr