Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/05/2010

Mais quels sont les projets de Stage Entertainment ?!

 

a4.jpg

 

 

Alors qu'il se murmure dans le Tout Paris que c'est bien Stage Entertainment France qui aurait repris en main "Spamalot" afin de le proposer à nouveau au public début 2011, on s'aperçoit, en tapant "Stage Entertainment" sur son moteur de recherche préféré, que plusieurs adresses de musicals en ".fr" mènent au site de la filiale française du groupe international... Ainsi :

aida-lemusical.fr

les-producteurs.fr

victor-victoria.fr

dirtydancing.fr

Ces adresses vous dirigeront automatiquement vers stage-entertainment.fr !

Notons que tous ces musicals ont déjà été produits par Stage quelque part dans le monde. On peut donc se demander si l'un d'entre eux ne serait pas sur le point de débarquer en France, dans la foulée de "Mamma Mia"... Une incompréhension cependant pour "Victor Victoria" qui doit effectivement voir le jour mais produit par "MC Productions"...

Si je puis me permettre une suggestion : "Les Producteurs" (Mel Brooks), sans aucune hésitation. Ou bien l'excellent "Sister Act", car il faudra bien ça pour nous faire oublier Zorro... Non ?




03/05/2010

Le Châtelet, toujours le plus court chemin pour Broadway et le West End la saison prochaine...

choplin_jeanluc.jpg

L'établissement dirigé depuis 2006 par Jean-Luc Choplin (photo) confirme son ancrage dans une programmation populaire, avec trois comédies musicales à l'affiche de la saison 2010-2011. Classiques parmi les classiques, "Show Boat", d'abord, de Jerome Kern et Oscar Hammerstein, puis "My Fair Lady", de Frederic Loewe, d'après le "Pygmalion" de George Bernard Shaw, et enfin "Sweeney Todd" de Stephen Sondheim (adapté il y a peu par Tim Burton au cinéma). Du haut de gamme côté livret et partition, reste à vérifier la qualité des productions. Avis aux amateurs.

Ci dessous, pour le plaisir, quelques images des trois oeuvres citées précédemment dans des versions plus ou moins récentes... :


 

02/05/2010

Je vous parle d'un temps...

 

Jaquette Ö plat Operette de toujours Vol 1.jpg Jaquette 3 D Operette de toujours Vol 2.jpg

 

C'était il n'y a pas si longtemps que ça... "L'Auberge Du Cheval Blanc" était "Le Roi Lion" de l'époque, aux côtés des "Mousquetaires Au Couvent", "Ta Bouche", "Pic Et Pioche" ou encore "Irma La Douce", "La Route FLeurie" et "Le Chanteur De Mexico".

Les Editions Montparnasse nous proposent de nous replonger au temps de l'opérette, lorsqu'elle tenait encore une place de choix à la télévision (elle avait notamment sa propre émission : "Elle Court Elle Court L'Opérette"). L'occasion de retrouver les stars du genre, comme Luis Mariano ou Georges Guétary, mais aussi des artistes plus polyvalents, et non des moindres,  comme Thierry Le Luron, Annie Cordy, Darry Cowl, Bourvil, Charles Aznavour, Colette Renard (oui oui, la mamie de Plus Belle La Vie !) ou Les Compagnons De La Chanson.

Issues d'archives de l'Ina des années 50 jusqu'à la fin des années 80, très souvent  tournées dans des décors somptueusement kitschs, les nombreuses séquences réunies sur ces deux dvd se dégustent certes avec modération (le visionnage des deux à la suite est à déconseiller) mais non sans un réel plaisir, car si celles-ci sont délicieusement désuètes et souvent drôles, elle témoignent également d'une certaine idée du spectacle, du métier d'artiste, ou de la télévision dont certains feraient bien de s'inspirer aujourd'hui...

Extraits sur le site des éditions Montparnasse, dont un "tubesque" medley d'Annie Cordy à ne pas manquer  :

http://www.editionsmontparnasse.fr/product?product_id=124...

 

18:24 Publié dans DVD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : opérette, comédie musicale, broadway | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | |

03/04/2010

Spamalot : Entre réussite et déception

 

1262887645.jpg

 

J-8 avant l'arrêt définitif de ce spectacle à l'affiche du Théâtre Comédia.

Commençons par dire que la production s'est réellement donné les moyens. Décors imposants, orchestre de belle taille et de qualité, du monde sur scène... Bref, enfin une comédie musicale "façon Broadway" produite par des français, même si ce n'est qu'une adaptation, qui ne fait pas dans l'économie et qui peut rivaliser avec des groupes comme "Stage Entertainment". Cela fait plaisir.

Pef  (Pierre François Martin Laval) réussit en partie l'adaptation de cette oeuvre potache et absurde des Monty Python. La réécriture et la réinvention des dialogues et jeux de mots intraduisibles sont plutôt bonnes, même si l'on regrette parfois un peu trop de grossièretés gratuites. On retrouve là  l'univers du co-créateur des Robins Des Bois; Ca part en vrille, c'est drôle, le non sens est roi et le délire total. Les fous rires sont fréquents. Sa mise en scène est rigoureuse, les comédiens, tous excellents, sont brillamment dirigés, les voix sont bonnes, tout le monde s'amuse et le public aussi.

Il y a, selon moi, un "mais" de taille...

Toute la partie musicale de cette comédie n'a que peu d'intérêt.

les chansons sont trop longues, et souvent pas drôles, les mélodies ne sont pas accrocheuses, les chorégraphies semblent tout droit débarquer d'un plateau d'émission de variétés tant elles sont là pour meubler l'espace plutôt que pour raconter une histoire, les costumes des danseurs sont cheap et en décalage complet avec l'esthétique du show... Bref, même s'il n'y a rien à redire côté technique, on s'ennuie ferme quand ça chante et ça danse... On n'est en plus pas aidé par une sono approximative qui nous empêche de comprendre l'intégralité des paroles.

Du coup, on ne peut que constater un réel problème de rythme car les dialogues sont beaucoup trop dilués. Une "comédie non musicale" eut été plus efficace. Dans le genre parodie potache d'épopée historique, "Mission Florimont", actuellement au théâtre du Temple, fonctionne presque mieux, avec des moyens beaucoup plus modestes.

Alors que vous conseiller ? D'y aller... Mais pas au tarif fort.

Pour la générosité et la sensibilité de Pef, la complicité de cette bande qu'il a su créer. Pour les quelques véritables grands moments de comédie. On pense au prince qui se prend pour une princesse, à l'enchanteur qui déclanche des orages à volonté, Aux coups de pelle, à la Dame Du Lac et sa "chanson comme ça"... Oui ça vaut la peine. Mais dépêchez-vous !

Ci-dessous une vidéo différente de celle mise en ligne précédemment (extraits du spectacles, répétitions, interviews...) :




Découvrez Spamalot au Théâtre Comedia sur Culturebox !